Docteur André GIBERT - Hépato- Gastro- Entérologie
Informations médicales sur la coloscopie virtuelle
La coloscopie virtuelle permet de visualiser le colon sans coloscopie. L'étude du colon est réalisé par le scanner, qui aprés calcul, reconstruit en 3D l'image interne du tube digestif. Il s'agit d'une technique qui évolue avec la capacité de plus en plus grande de calcul des machines radiologiques, mais qui n'est pas encore validée.
 
L’examen se déroule en plusieurs temps :
1) La préparation du patient pour assurer une vacuité colique. Une insufflation colique d’air ou de dioxyde de carbone est réalisée à l’aide d’une sonde rectale.
2) Les acquisitions des images sont obtenues lors d’une ou plusieurs apnées de 25 à 35 secondes. Une ou deux spirales complétes sont effectuées en décubitus dorsal et/ou ventral. L’épaisseur de coupe est le plus souvent de 5 mm.
3) analyse et reconstruction des images
 
La durée de la manipulation des images par le médecin varie entre 15 et 45 mn.
Les doses d’irradiation ont été réguliérement réduites et sont inférieures de 25 à 75% à un examen scannographique standard abdomino-pelvien. Cette irradiation est à peu prés identique à celle d’un lavement baryté
 
 
La coloscopie, réalisée le plus souvent sous anesthésie générale en hospitalisation courte ou en ambulatoire est la technique de référence pour la détection des lésions de la paroi colique.
Elle permet dans le même temps la résection puis l'analyse histologique de toute lésion retrouvée. Elle peut parfois être incomplète ou manquer des lésions en raison de leur situation derrière un angle ou un pli.
Sa complication essentielle est la perforation qui est rare (0,1% pour une coloscopie diagnostique).

Le coloscanner associé à la reconstruction luminale en 3D appelée encore coloscopie virtuelle est réalisée en externe après une préparation colique contraignante, sur 24H, assez proche de celle de la coloscopie.
 
Elle doit être pratiquée avec une faible dose de rayons X et par une équipe entraînée. Le risque de perforation est pratiquement nul lorsque l'insufflation se fait au CO avec contrôle de la pression.

Les grandes séries récemment publiées montrent qu'elle permettrait la détection des polypes du colon avec une sensibilité d'environ 90% pour les polypes de plus de 5 mm. Des lésions planes de grande taille peuvent cependant être méconnues. Ce taux de détection, obtenu par des équipes performantes, serait ainsi comparable à celui de la coloscopie standard, examen de référence. L'utilisation d'un logiciel de détection automatisée des lésions est fortement recommandée.


Indications respectives de la coloscopie et du coloscanner

Avant tout il est important de repréciser les règles actuelles de dépistage selon les 3 niveaux de risque :

1. Risque moyen correspondant à la population asymptomatique de plus de 50 ans et sans facteur de risque : Hémoccult à répéter tous les 2 ans jusqu'à 74 ans à l'exclusion de tout autre méthode, coloscopie ou imagerie. La coloscopie est indiquée si le test est positif.
2. Risque élevé ou haut risque si antécédent familial de cancer colorectal au premier degré (survenu avant 60 ans) ou antécédent personnel de tumeur recto-colique (adénome ou cancer), MICI étendue évoluant depuis plus de 10 ans : coloscopie à renouveler tous les 3 ou 5 ans selon la présence ou non d'adénomes.

3. Très haut risque en cas de polypose familiale et en cas de suspicion ou diagnostic de syndrome HNPCC : conseil génétique et surveillance par coloscopie avec coloration ou chromoendoscopie.

Jusqu'à présent, selon les recommandations de la HAS publiées en Avril 2004 sur les indications de l'endoscopie digestive basse en dehors du dépistage en population, le coloscanner était indiqué :

- en cas d'échec de la coloscopie,
- en cas de contre-indications à la coloscopie. 
- à la demande du patient en lui donnant une information claire sur les risques de laisser passer des polypes qui pourraient être détecter et enlever par coloscopie.
coloscopie virtuelle.pdf (PDF — 85 KB)

 
polype vu en coloscanner
 
 
 
 
 
polype du côlon visualisé en coloscanner